Historique

En 1979, Denis Villeneuve a l’idée de former un chœur pour l’interprétation de chants sacrés. Il fait appel à Jean Turgeon, comédien, pour recruter des chanteuses et des chanteurs dans des chorales paroissiales de Québec. Ce dernier accepte le défi et devient le directeur artistique et musical de ce nouveau groupe, l’Ensemble de musique sacrée de Québec.

Les buts fixés par les artisans de la première heure sont la découverte, l’exécution et la diffusion des plus belles œuvres du vaste et riche répertoire vocal sacré de toutes les époques.

En 1981, Claude Lemieux, organiste, prend la relève à titre de directeur artistique et musical et donne à l’Ensemble sa structure actuelle.

Le compositeur André Jutras écrit le Psaume 100 pour l’Ensemble. Cette œuvre pour chœur et quatuor de cuivre est créée au printemps de 1985 en l’église Saint-Jean-Baptiste de Québec et en la cathédrale Saint-Patrick de Montréal.

L’Ensemble obtient ses lettres patentes le 7 avril 1983 auprès de l’Inspecteur des institutions financières du Québec, sous l’autorité de la partie III de la Loi sur les compagnies.

En 1987, Gilles Brassard, un membre de l’Ensemble, en devient le chef. Il occupe ce poste pendant un an et demi avant de poursuivre ses études en France. Yves Laforest est embauché à titre de directeur musical pour lui succéder. Il dirigera l’Ensemble jusqu’en 1993. À son départ, Suzanne Brouillard, une alto de l’Ensemble, prend la relève.

En 1995, Claude Lemieux revient à la direction artistique et musicale de l’Ensemble. En avril 2000, il dirige la formation en l’église Saint-Roch dans l’interprétation de la première version du Messie, dite de Dublin, de Händel qui constitue une première à Québec.

L’Ensemble a enregistré et produit deux CD : Musique sacrée à l’époque médiévale, en 1996, et Monteverdi : Magnificat secundo-Missa da Cappella, en 1998. Il a également participé à un certain nombre d’enregistrements pour la Société Radio-Canada et à différents événements, dont certains bien fréquentés des amoureux de la musique à Québec, tels que le Festival Bach, le 100e anniversaire des Sœurs Saint-Joseph de Saint-Vallier, le Festival des musiques sacrées de Québec, le 350e anniversaire de la venue de Mgr François de Laval et le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec.

De nombreuses occupations professionnelles obligent Claude Lemieux à faire appel à Pierre Grondines pour la direction du concert de Noël en 2000. Ce dernier prend alors la relève.

À l’automne de 2002, avec son expérience professionnelle du chant choral en Europe et aux États-Unis, Richard Duguay assure à son tour la direction artistique et musicale, et ce, jusqu’à ce jour.

En 2009, l’Ensemble de musique sacrée de Québec s’attribue une mission éducative. Cette mission consiste à inviter à ses concerts à titre gracieux des élèves du primaire et du secondaire dans le but de leur faire découvrir et apprécier la musique sacrée, tout en éveillant chez eux un intérêt pour le chant choral.

Le plus souvent, l’Ensemble chante a cappella, mais, à maintes reprises, il a été accompagné d’un ensemble instrumental ou d’un orgue.